Mettre l’humain au centre de ses stratégies

POINT DE VUE / Depuis le début de la crise de la COVID-19, les entreprises se démènent tant bien que mal en mettant des efforts accrus sur leurs communications internes et en reconnaissant l’importance de considérer leurs employés.

En effet, c’est une chose que de se concentrer sur les aspects opérationnels du milieu de travail, mais il est aujourd’hui plus que nécessaire de prendre soin de ses employés et de les mettre au centre de sa stratégie de communication. 

Les organisations les plus susceptibles de s’en sortir ou même de prospérer devant une telle interruption sont définitivement celles qui se sont dotées d’un plan de contingence efficace, d’une certaine agilité et celles qui sauront adapter leurs communications internes en fonction du contexte évolutif. 

Pour s’assurer de sortir de la crise dans une position plus «confortable», il faut bien sûr continuer de prendre des décisions basées sur le retour sur investissement (ROI) en cherchant, par exemple, des moyens d’améliorer l’environnement de travail et certains processus internes (travail à domicile, automatisation de certains postes, etc.), en investissant en innovation (automatisation, intelligence artificielle, etc.), ou encore en bonifiant les équipements pour maintenir sa productivité.

Il n’en reste pas moins qu’une stratégie d’entreprise qui met ses employés de l’avant verra un effet direct sur leur mobilisation et leur engagement. Réussir à instaurer un tel climat de travail misant sur le capital humain sera un atout indéniable lors de la sortie de crise. Le ROI se mesurera assurément par une productivité croissante pour ceux qui auront pris soin de ce facteur. En effet, le taux d’engagement des employés est devenu avec le temps un standard à atteindre, surtout lorsque l’on sait que les salariés engagés offrent une performance de 50% supérieure aux autres : «Les entreprises dont les employés sont engagés multiplient leur croissance par 2,5, augmentent leurs revenus de 37% et génèrent un profit de 33% supérieur aux entreprises dont les employés sont désengagés» — (Source : Université de Warwick, iOpener Institue for People and Performance found, Facteur H). Il est donc stratégique pour les organisations de donner une attention particulière aux personnes, une attitude centrale pour mobiliser les équipes et continuer de susciter la confiance et un fort sentiment d’appartenance.

En cette période qui nous suggère fortement de revoir nos habitudes en milieu de travail, la formation, la mise à niveau et le soutien de ses employés représentent une approche concrète de mobilisation et de ROI. Le gouvernement du Québec a d’ailleurs mis sur pied un programme de formation afin que les entreprises puissent durant cette période d’attente former leurs employés aux défis de demain et ainsi mieux prévoir et assurer la reprise.

Une communication authentique et forte pour mobiliser et engager 

Pendant cette période stressante et imprévisible, il est donc essentiel que les dirigeants d’entreprise s’assurent d’un leadership rassurant, authentique et transparent et que leurs messages soient cohérents et alignés avec les valeurs de l’entreprise. Il faut que les lignes de communication destinées à leurs employés soient fortes, claires et efficaces. Après avoir identifié les bons canaux de diffusion (Skype, Teams, Slack, Zoom, etc.), il est nécessaire de prendre le temps de faire des mises à jour régulières avec les employés; des informations organisationnelles certes, mais aussi, dans la mesure du possible, des mises à jour provenant des autorités de santé publique.

Favoriser le dialogue est essentiel, en prenant des nouvelles de vos employés et collègues, de leur santé (mentale et physique), de leur sécurité, craintes, difficultés et leurs petits bonheurs aussi. Bref, dorénavant, la compassion, le partage et l’écoute sont des qualités porteuses qui prennent leur droit et qui suscitent aussi l’engagement.

Plusieurs gestionnaires ont dû malheureusement prendre la décision difficile de réduire leurs effectifs en annonçant des licenciements temporaires. Il est important de maintenir un dialogue avec ces employés en les incluant dans vos communications internes le temps de la crise : cette attention renforce le sentiment d’appartenance ce qui sera crucial lorsque les opérations commerciales recommenceront. Dites-vous bien qu’en temps de crise, il n’existe pas de communication excessive.

Il n’aura jamais été aussi primordial de communiquer avec ses employés qu’en cette période car si on néglige un contact régulier, il y a place à une perception et l’humain, comme la nature, a horreur du vide… Mieux vaut donc être proactif.