Maîtres chez nous

Le Port de Québec a eu jusqu’à maintenant gain de cause contre le Québec qui veut l’assujettir à sa Loi sur l’environnement.

Le gouvernement de la CAQ par sa procureure générale, la ministre de la Justice Sonia LeBel, a décidé de continuer le combat et de s’adresser à la Cour suprême après deux jugements dévastateurs contre le Québec, dont le dernier par la Cour d’appel en septembre dernier disant que les lois fédérales étaient prépondérantes dans le Port, rendant la loi québécoise caduque. Il en est non seulement une question d’environnement mais de juridiction du territoire. Avec le projet Laurentia, il est essentiel que la Cour suprême soit interpellée. Si le jugement était défavorable au Québec, ce serait la démonstration que nous ne sommes pas «maîtres chez nous» et ce, aussi dans d’autres secteurs, dont la construction de pipelines entre autres. La CAQ devrait alors en prendre acte.

Richard Gagné, Ste-Pétronille