Loi 21: péril en la demeure

François Legault ne semble toujours rien comprendre à la notion d’État de droit : il ne semble pas saisir que son gouvernement, comme toute personne, est soumis au respect des lois dans notre démocratie.

Si les tribunaux devaient ultimement déclarer la loi 21 inconstitutionnelle, le gouvernement québécois devrait s’y soumettre. Je cite le dernier paragraphe du correspondant parlementaire Marco Bélair-Cirino paru dans Le Devoir du 4 décembre 2019 : «M. Legault a dit vouloir “laisser” les tribunaux rendre leur décision. Puis après? On va prendre les moyens qui sont nécessaires pour que la loi 21 soit appliquée», a-t-il averti. Pris à la lettre, ces mots voudraient dire que le premier ministre est prêt à bouleverser l’ordre constitutionnel. Au diable l’autorité des tribunaux! L’affirmation de François Legault est-elle sérieuse? Si oui, il y a un grave péril en la demeure québécoise.

Michel Lebel, Entrelacs