Lindros, un ben drôle de héros

Après les frères Hanson, l’an dernier, les dirigeants du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec récidivent avec des invités controversés : Eric Lindros et Kerry Fraser. Ce rendez-vous annuel dans nos murs, c’est la célébration du hockey, une magnifique tribune pour les jeunes adeptes de ce merveilleux sport.

On ne célèbre pas le hockey avec des apôtres de la violence comme les frères Hanson. On ne célèbre pas le hockey à Québec avec Eric Lindros qui a levé le nez sur notre ville et notre région. On ne célèbre pas le hockey avec l’arbitre Kerry Fraser qui a rendu une décision que la majorité des gens de chez nous ont encore de travers dans la gorge. Eric Lindros a refusé de porter l’uniforme des Nordiques parce qu’il ne voulait pas évoluer dans un petit marché, un petit marché francophone de surcroît. Prenez tout le reste avec un grain de sel. Son entourage le voyait trop gros pour notre milieu.

Les dirigeants du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec ont vraiment Eric Lindros dans la peau. Ils avaient même songé à l’inviter, l’hiver dernier.

Maurice Dumas, Journaliste retraité