«Le réseau structurant de transport en commun est le plus important projet d’infrastructures de l’histoire de Québec», écrit Rémy Normand, vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec.
«Le réseau structurant de transport en commun est le plus important projet d’infrastructures de l’histoire de Québec», écrit Rémy Normand, vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec.

L’inaction, une option?

En réaction au Point de vue «La carte des embouteillages à Québec» de M. Donald Charette paru le 6 janvier

Au cours des derniers mois, nous avons clairement démontré l’urgence de repenser et d’élargir l’offre de mobilité à Québec afin de répondre aux problèmes de circulation et d’embouteillage actuels et futurs. Ne rien faire n’est pas une option. L’inaction entraînera une dégradation importante des conditions de circulation à moyen et long terme.

L’avenir de Québec et le bien-être de sa population passent par plus de choix de déplacement. Notre réseau de transport en commun a atteint ses limites alors que notre réseau routier n’est pas adapté pour absorber l’accroissement des déplacements appréhendé. Notre administration fait le choix responsable de doter notre ville d’un réseau structurant de transport en commun efficient, fiable, invitant et confortable qui positionnera encore plus fortement Québec comme l’une des villes les plus dynamiques et attrayantes au pays.

Le réseau structurant de transport en commun est le plus important projet d’infrastructures de l’histoire de Québec. Les études dévoilées en novembre et décembre dernier précisent les zones de vigilance pour lesquelles nous devons trouver des solutions durant la construction et à la suite de la mise en service du tramway. De nouveaux itinéraires de circulation seront nécessaires afin de garantir la sécurité des usagers (ex. piétons, cyclistes, automobilistes), la fluidité de la circulation et assurer la bonne performance du tramway et du trambus. Certaines artères connaîtront en effet une augmentation du volume de circulation, mais la mise en place de mesures d’atténuation permettra de modérer cette croissance et limiter les inconvénients. Le choix et la mise en place de ces mesures se feront en consultation et avec la participation des résidants de chaque secteur touché. La synchronisation des feux de circulation, l’aménagement du réseau artériel, la création de nouveaux liens, la revue de l’insertion du tramway et du trambus à certains endroits plus contraints, l’ajustement de la fréquence du tramway et la géométrie des carrefours sont quelques-unes des mesures analysées.

Notre administration maintient les engagements qu’elle a pris en 2017, soit d’améliorer la qualité de vie urbaine des résidants et leur mobilité. Ces projets, nous les réaliserons ensemble, avec les citoyens de Québec.

Entre-temps, j’invite tous les citoyens à surveiller notre site Web (www.reseaustructurant.info) et à assister aux comités de bon voisinage pour s’informer sur le projet. Toute l’information sur ce vaste projet s’y trouve.