Lévis, un maire girouette!

Il n’y a rien de nouveau sous le soleil à Lévis, les projets plus ou moins bien ficelés se suivent et disparaissent, mais le maire de Lévis se coiffe, à chaque occasion, du chapeau le plus optimiste. C’est à se demander s’il connaît les tenants et aboutissants de chaque dossier.

Le troisième lien, à l’origine, devait passer à l’est et selon le maire c’était le besoin du siècle, car il serait un levier efficace pour peupler ce coin de Lévis. Maintenant, l’idée du siècle est le troisième lien qui rejoindra Québec et Lévis d’un centre-ville à l’autre, car le maire louange les possibilités du transport en commun. Tiens-donc, la chanson est différente.

Dans la même veine, le Parc des Chutes-de-la-Chaudière, un Klondike lévisien aux yeux du maire, devait comporter des jeux d’eaux, des bassins aquatiques et un hôtel sous-terrain. Bref, une «bébelle» pour rivaliser avec le village Valcartier. Quelques heures ensuite, un peu contrit, il se rétracte. Était-ce un projet non mesuré? Une chose est certaine, le maire se comporte en girouette à la moindre brise.

Michel Beaumont, Québec