Lévesque-Trudeau et Legault-Trudeau

L’affrontement Québec-Ottawa sur la laïcité se dessine si Trudeau fils est réélu à la tête du gouvernement canadien. Quand on regarde les deux époques, le sujet (nationalisme et autonomie) est le même, les acteurs représentent les mêmes valeurs, le scénario presque identique et la fin prévisible.

En effet, il y a un peu moins de 40 ans, lors du rapatriement de la constitution par Trudeau père, on niait au Québec toute demande d’autonomie et sa capacité de décider par lui-même sur certains enjeux. 

À l’époque, nous venions de perdre le référendum de 1980 et on faisait avaler à Lévesque la Constitution accompagnée d’une Charte des droits et libertés. L’homme de main de Trudeau père était un certain Chrétien. 

Aujourd’hui, comble de l’ironie, ce seront les neuf juges de la Cour Suprême du Canada qui joueront ce rôle, et s’appuyant sur la Charte, ils feront avaler la couleuvre à Legault et conséquemment à un grand nombre de Québécois. Les politiciens fédéraux se cacheront derrière les juges encore une fois!

Richard Gagné, Sainte-Pétronille