Le projet des Villas Mont-Tourbillon

Les Villas Mont-Tourbillon: un projet qui dérange

Jamais je n’aurais cru qu’il pouvait y avoir autant d’hermétisme de la part de gens qui ont été élus pour défendre les intérêts de ma municipalité…

Un projet se trame. Nous n’en savons rien. Comme partout, les rumeurs courent, mais rien n’est fondé. Dans mon quartier tranquille, adossé au terrain de golf, s’organise lentement depuis plusieurs années un projet de construction d’envergure. D’ailleurs, en 2002, un projet de 48 unités de condos avait été annoncé — la population avait demandé un référendum et le projet avait été rejeté. 

Aujourd’hui, le promoteur revient à la charge avec un projet «plus modéré», nous dit-on. Le volet récréotouristique qu’il avait prévu initialement est éliminé. Le 14 mai dernier, à la dernière minute, quelques citoyens ont appris que le promoteur faisait une présentation du projet, en présence du maire et de ses conseillers. On nous y informe clairement que nous ne sommes pas là pour contester ou approuver le projet; c’est bien clair dès le départ. Le promoteur vient simplement présenter son projet – Les Villas du Mont-Tourbillon.

Et vlan! Voilà en quoi consistent ces petites «villas», ce projet révisé à la baisse. Il s’agira de quatre immeubles de trois étages comptant 18 unités chacun. On passe déjà de 48 à 72 unités! On ajoutera même 40 % de verdure (ce qui ne suffit pas pour remplacer les nombreux arbres matures coupés au cours de la dernière année pour faire place aux immeubles sans que quoi que ce soit ait été annoncé!)

Étonnant que le maire, qui promettait en campagne électorale de préserver la qualité de vie et l’environnement de la municipalité et qui nous assurait qu’il n’y aurait pas de projet immobilier sur le golf, puisse oublier, en acceptant même la proposition de ce projet, l’intérêt de ses propres citoyens. Puisque deux cases de stationnement seront prévues pour l’essentiel des unités, a-t-on seulement pensé à la pollution que généreront les quelque 150 véhicules qui s’engageront sur l’unique rue qui mène aux bâtiments? Le promoteur est même allé jusqu’à souligner qu’il n’y aurait pas de hausse significative de l’achalandage dans le secteur… Nous ne sommes pas dupes! Nous sommes inquiets pour notre environnement et notre qualité de vie, et avec raison. A-t-on vraiment pensé à l’eau que viendront consommer les quelque 150 nouveaux résidents dans ce petit quartier paisible qui dépend de sa nappe phréatique pour s’approvisionner? Quant au traitement de l’eau, il semble que l’on ait prévu la construction sur place d’une usine de traitement des eaux usées, spécialement pour ce projet; celle-ci déversera ses effluents dans la rivière Jaune qui, elle, se déverse dans le lac Saint-Charles… Pas super.

«Je pense sincèrement que nous avons besoin de leadership et d’un maire qui va défendre pleinement les intérêts des Lac-beauportois.» Je vous invite, Monsieur le maire, à respecter ces propos que vous avez tenus et à défendre les intérêts de vos citoyens en préservant le territoire paisible que nous avons choisi d’habiter.

Sophie Ouellet, Représentante des résidents du secteur touché