Les toilettes ouvertes à Québec, une bonne idée

La Ville de Québec fait bien de garder ouvertes les toilettes, mais il doit y avoir plus de nettoyage, car elles seront plus utilisées. Apportez des lingettes désinfectantes si vous utilisez le siège.

J’habite Laval et sur les pistes cyclables il n’y a aucune toilette ouverte. Résultat: tout le monde utilise la nature. Il y a 100 fois plus de papier de toilette sur la route que de masque de papier.

Quand le gouvernement a sorti le slogan «Ça va bien aller», ils ont oublié les bécosses! Bravo à Québec de faciliter la vie des gens.

François Gagnon, Laval

***

POUR QUELLES RAISONS N’IRAIT-ON PAS DANS LES TOILETTES PUBLIQUES?

Je me réjouis, je roule beaucoup à vélo depuis un mois et je marche de longues heures, je me disais qu’il était grand temps, et je comprends mal pourquoi les médias continuent à jouer ce jeu de la peur qui, sans le laisser paraître, entretient une forme de suspicion sensationnaliste.

Vous comprendrez que je trouve qu’on exagère grandement toute cette histoire de virus et ses conséquences soi-disant catastrophiques.

La vraie catastrophe, c’est l’ennui et la misère morale de ma mère captive dans sa résidence comme une enfant grondée.

La vraie catastrophe, c’est qu’on n’ait rien fait contre tellement de problèmes sociaux et environnementaux (malbouffe, omniprésence de l’automobile, taux de suicide effarant d’une société pourtant «riche», etc.) quand on le pouvait, et qu’on reviendra fort probablement à la case départ avec des gens comme M. Legault, aussitôt cette hystérie collective désamorcée.

Vous excuserez ma montée de bile... Je reste un fidèle abonné et lecteur.

Patrick Guay, Québec

***

TOILETTES PUBLIQUES: FAIRE LE MÉNAGE À MESURE? 

Pour éviter que les toilettes publiques ne soient une source de contamination, il faudrait faire comme quand on va dans le Sud, ou dans certaines gares en Europe, et avoir quelqu’un sur place qui fait le ménage au fur et à mesure; poignées de porte, lavabos, remplissage du savon et du papier.

Il serait aussi possible de les équiper avec des éviers à détecteurs de mouvements, tant pour l’eau que pour le savon.

Christiane Roy, Québec