Les plants de discorde

Trudeau persiste et veut permettre la culture de quatre plants de marijuana dans les logements malgré les amendements suggérés par le Sénat qui étaient tous pertinents dont celui de laisser aux provinces et territoires d’en décider autrement à ce sujet.

Son argument: contrer la vente du cannabis par le crime organisé en permettant de le produire légalement à la maison! Les effets pervers seront nombreux dont le trafic de semis qui verra certainement le jour. Mais ce qui est le plus inquiétant sont ceux sur la santé publique et la famille. Le projet de loi fédéral C-45 définit logement requis, la taille des plants permis, la présence essentielle d’individus de 18 ans dans le logement en question, mais aucune mention des enfants et adolescents qui peuvent y être ou toute autre personne vulnérable. Le Québec a pris cela en considération et la Ministre Charlebois s’est conduite en bonne mère de famille avec sa loi québécoise encadrant le cannabis.

Le premier ministre Trudeau est déconnecté à ce sujet ou plutôt peinturé dans le coin. Il est encore temps d’en sortir avant d’en prendre la forme.

Richard Gagné
Sainte-Pétronille

***

PITTBULLS: LA SÉCURITÉ AVANT TOUT

M.Couillard, vous vous êtes écrasé devant la SPCA et devant les vétérinaires qui vous ont raconté que c’était impossible d’identifier un pitbull. 

Avez-vous au moins consulté les responsables au Royaume-Uni, en Irlande, France, Allemagne, Australie, Norvège, Danemark, qui ont interdit les pitbulls ? Ces pays n’ont pas hésité à protéger la vie de leurs citoyens contre ces chiens très dangereux. Les lobbys pitbulls de ces pays ont subi la défaite devant le gros bon sens. À quand la prochaine victime au Québec ?

Jean Lavallée
Saint-Augustin-de-Desmaures