Le ministre François Bonnardel, lors de la présentation du projet de tunnel qui servira de troisième lien, jeudi

Le troisième lien, ça coûte combien?

POINT DE VUE / Le ministre des Transports, François Bonnardel, a présenté jeudi la forme et le tracé du projet de troisième lien dans l’est, soit un tunnel sous l’île d’Orléans, mais il n’en a pas dévoilé les coûts.

En mars 2018, le maire de Québec, Régis Labeaume, avait révélé les détails du projet de transport collectif de tramway, exposant d’emblée les coûts de construction évalués à 3,3 milliards $, ainsi que les frais d’exploitation annuels projetés de 155 millions $.

La population a aussi été informée récemment que le pont de Québec aurait une durée de vie minimale de 75 ans, moyennant des travaux de restauration estimés à 600 millions $.

À la suite de la publication des résultats de l’étude origine-destination dans la région de Québec, de plus en plus de citoyens s’interrogent sur le bien-fondé du projet de troisième lien dans l’est, ce tracé n’offrant aucune amélioration aux problèmes de congestion identifiés principalement dans l’ouest ni aucune alternative en transport collectif pour la grande majorité des utilisateurs potentiels qui transitent dans les secteurs de Sainte-Foy et du Centre-Ville.

Nos hôpitaux sont en très mauvais état, nos aînés sont hébergés dans des CHSLD vétustes, de jeunes adolescents à risque sont laissés à eux-mêmes faute de services suffisants, le support aux repas du midi en milieu scolaire est menacé pour nos enfants les plus démunis, nos tout-petits en difficulté souffrent d’un manque flagrant de ressources pouvant leur venir en aide, et cette liste de besoins immédiats pourrait être allongée encore et encore.

Dans un tel contexte, le gouvernement Legault craint-il le regard critique de la population s’il rend publics les coûts de son projet de 3e lien dans l’est? Ou s’avère-t-il un piètre gestionnaire en faisant la promotion d’un projet sans en connaître les coûts pour les contribuables?