Le sens de la neige

Malgré les fureurs et les tracasseries imprévisibles de la neige, elle demeure inscrite en nous viscéralement.

Elle forge notre âme québécoise lui imprimant tant de contradictions. De la résistance, de la vulnérabilité sans limites. La neige des artistes, du peuple, des enfants avec tant de résonances sans pouvoir la comprendre! Le Québec démodé ou moderne s’en accommode! Savoir vivre avec: le secret! Les nouveaux arrivants répondant aux critères caquistes devront l’apprivoiser sans évaluation compliquée. C’est du long terme en se laissant envahir par cette québécitude affranchie de rumination sociologique ou politique. Suaves débordements accentués par cette commercialisation intense de lumières et de sons ouvrant sur la générosité et la spontanéité. Il y a dans le décor du religieux et tant de restants. La neige le justifie! L’éradication totale de ce style de festif; non! La neige, c’est ça!

Douglas Beauchamp
Québec