Le ridicule ne tue pas

À l’ère où la population est en mode recyclage, il semble que le Parti conservateur du Canada pourrait essayer de recycler le vieux politicien de carrière qu’est Jean Charest pour en faire le futur premier ministre du Canada. Le pire et le plus hallucinant dans tout ça est qu’il se trouvera des électeurs pour s’en réjouir et voter pour lui.

D’après certains médias, M. Charest, très ébranlé, aurait reçu des messages d’ex-élus, de militants et, le plus troublant, du caucus actuel conservateur pour qu’il fasse un retour sur la patinoire fédérale. Est-ce que les nouvelles années 20 seront marquées par le retour de Jean Charest? Est-ce que les conservateurs de l’Ouest canadien seraient aussi excités d’être dirigés par cet ex-premier ministre du Québec? Est-ce que le rêve de Jean Charest de devenir premier ministre du Canada se réalisera? Le ridicule ne tue pas, mais il faut se dire que des électeurs prêts à se satisfaire d’un tel choix sont des gens pour qui la politique est le dernier des soucis. Le Bloc Québécois doit se réjouir d’un tel retour potentiel.

Jocelyn Boily, Québec