Le PLQ n’a rien compris?

En réaction à l’opinion de Sylvio Le Blanc «Le PLQ n’a rien compris» parue le 4 mars.

Moi, je me souviens que l’ancien premier ministre a fait un gâchis avec ses projets de loi concernant notre système d’éducation publique. Ça allait d’une source d’espoir avec le projet de loi 86 qui abolissait les élections des commissions scolaires à une grande déception avec le projet de loi 185 qui a reporté la date des élections de deux ans. 

Cependant, le Parti libéral du Québec (PLQ) a laissé un excédent budgétaire que le gouvernement caquiste de Legault devrait utiliser pour la transformation constructive des commissions scolaires en centres de services (loi 40). Insufflez plus de fonds pour les élèves ayant des besoins spéciaux, pour la création de classes avec moins d’élèves et pour augmenter considérablement les salaires des enseignants les moins bien payés au Canada.

Chris Eustace

Montréal

+

S'EXPRIMER PROFONDÉMENT

Mylène Moisan sait aller au fond de la vie en cernant ce qui est très important : s’exprimer profondément. Il y a les graffitis envahissants, provocateurs, intrigants, mais «Le doux regard des arbres morts» avec Mario Hamelin illustre ce désir de laisser une empreinte personnelle de son vécu par un geste visuel qui dépasse le mot pour rejoindre, en quelque sorte, l’élan d’un cri instinctif!

Des visages sculptés sur des arbres morts, tranquilles, rêveurs, méditatifs, encadrés d’immobilité ou même d’immortalité. Pourquoi ne pas les décorer de ces coeurs gravés «Plus qu’hier, moins que demain» ? Un retour à la spontanéité de l’enfance explorant la ligne, la texture, la fantaisie pour traduire avec une étonnante simplicité la découverte de la vie affranchie de la logique à venir ou dépassée! 

Dans cette perspective, ceux et celles qui entrent dans le troisième âge doivent redécouvrir ce plaisir oublié. L’aventure visuelle et ses perspectives fantaisistes, étonnantes, inaltérables.

Douglas Beauchamp

Québec