Le «care», un service non valorisé

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
S’il est un service «essentiel» sur le plan des soins de santé, c’est bien celui des préposés aux bénéficiaires dont le rôle est d’assurer le «care» auprès des patients, à savoir les petits gestes qui touchent le côté humain du patient et qui constituent, dans les faits, la plus grande partie du travail des professionnels de la santé. Le travail accompli par les préposés aux bénéficiaires au quotidien est primordial pour le bien-être des patients quoiqu’il demeure pourtant non valorisé.

Mais pourquoi alors en est-il ainsi? Pour que le préposé aux bénéficiaires. À mon avis, il y a là toute une question de culture hiérarchique qu’il faut s’atteler à déconstruire… Et le plus tôt sera le mieux. En effet, qui d’entre nous, à titre de patient ou de visiteur, n’a pas été témoin de la chaleur humaine entretenue entre un préposé et son patient à chacune de ses visites à sa chambre?

Malheureusement, notre société a plutôt tendance à valoriser le statut des employés qui se situent en haut de la pyramide, tels les médecins et les infirmières, tout en oubliant que c’est la base qui la soutient, et ce, au détriment de ceux qui incarnent la «substantifique moelle» de toute forme de thérapie, à savoir l’attention portée à la personne malade.

Peut-être que cette période pandémique contribuera finalement à reconnaître l’importance des préposés aux soins dans le système de santé… C’est à espérer!

Henri Marineau, Québec