Stephen Harper

Laissez se dissiper ces 10 années de noirceur

Réaction à l’éditorial «La forme et le fond» de Jean-François Cliche, publié le 21 mars 2018

Dans Le Soleil du 21 mars dernier, Monsieur Cliche se réjouit des derniers résultats du sondage qui mettent le Parti Libéral du Canada en net recul. Monsieur Cliche soutient que l’image de Monsieur Trudeau a pris tellement de place qu’elle gomme tout le reste. Il souhaite le changement de gouvernement «pour rebalancer la forme et le fond à Ottawa». Puisque Monsieur Cliche souhaite le départ des Libéraux, c’est qu’il souhaite le retour des Conservateurs. En cas de défaite des Libéraux je ne crois pas que le Bloc ou le Parti Vert prennent le pouvoir.

J’admets  que Monsieur Trudeau a ses faiblesses mais, pour tout l’or au monde, je ne souhaite pas le retour des Conservateurs au pouvoir, du moins pas maintenant. Monsieur Harper et son parti me rappelle trop de situations toxiques. Je vous en rappelle quelques unes : opposition formelle au retrait ou au contrôle des armes à feu, retirer les peintures de Pellan pour les remplacer par des photos de la Reine, nomination d’un juge unilingue anglophone à la Cour suprême ainsi que d’un unilingue anglophone comme Vérificateur Général, contrôle sur les relations de presse de la GRC, abolition de la Commission canadienne du blé, retrait de l’accord de Kyoto, arrêt de l’assistance aux O.N.G. engagés en coopération internationale, coupe aux organisations qui ne sont pas d’accord avec sa politique environnementale, le projet de loi C-31 qui enlève des pouvoirs aux fonctionnaires pour les remettre entre le mains du ministre de l’Immigration, coupure du programme Katimavik créé par Jacques Hébert en 1977, la loi omnibus C-10 qui augmente les peines prévues pour les crimes commis par les jeunes, fermeture, en octobre 2014, de la seule bibliothèque spécialisée de Pêches et Océans Canada francophone, en décembre 2012, adoption du projet de loi C-377 qui force les syndicats à divulguer leurs états financiers, le projet de loi C-60 qui soumet le contenu des émissions de Radio-Canada à l’approbation des politiciens... En 2013, Harper met sur pied le Bureau de la Liberté des religions intégré au Ministères des Affaires Étrangères et, du même souffle, il supprime l’organisme Droits et Démocratie, etc... etc... Je m’arrête ici, je pourrais continuer encore longtemps pour rappeler d’autres situations loufoques.

Monsieur Cliche, malgré ses faiblesses, je préfère supporter Justin Trudeau et son équipe encore pour un mandat. Question de nous faire oublier Harper et son équipe. Non, les Conservateurs ne sont pas prêts pour «rebalancer la forme et le fond à Ottawa» Laissez se dissiper ces 10 années de noirceur.

Yvon Dubuc
Québec