L'auteure de cette lettre d'opinion réclame l’abolition des parcomètres sur l’avenue Maguire.

L’agonie d’une avenue

Nous avons les sushis, les tapas, le smoked meat, les baguels, la pizza, le resto indien, le resto jet set, le casse-croûte, les burgers, le resto déjeuner ainsi que la cuisine méditerranéenne, mais....il manquait le poulet!

Voici qu’un nouveau restaurant s’établira sur l’avenue Maguire, et ce à peine quelques semaines après que le café Krieghoff ait déserté faute d’achalandage. La ville autorise l’ouverture d’un nouveau restaurant... portugais cette fois-ci, mais pourquoi?

Dites-moi, qu’est-ce que la Ville ne comprend pas en accordant des permis d’exploitation de ce genre? Est-ce le renflouement de ses coffres qu’elle cherche à obtenir? Est-ce plus payant d’avoir un restaurant qu’un commerce de proximité?

Où se trouve la vision de quartier? C’est ce que je me demande.

Eh bien oui! Récemment je l’avoue, j’ai déserté mon quartier que j’adore, pour en découvrir un autre. À la suite des conseils d’un ami qui habite Saint-Romuald et qui me vantait son temps de flânage et son plaisir récent passé sur la 3e avenue. Si lui partait de Saint-Romuald pour y aller, pourquoi pas moi? J’y suis allée moi aussi sur cette artère commerciale.

Le 90 minutes que ma ville m’a offert en temps de stationnement fut amplement pour que je puisse marcher, découvrir et surtout acheter chez trois commerçants.

De butiner d’un endroit à l’autre m’a permis de découvrir des commerces différents avec une offre de service alléchante que je ne trouve pas dans mon quartier, que je ne trouve plus dans mon quartier.

Dois-je vous remercier, M. Labeaume, de m’avoir offert ce temps de stationnement gratuitement? Pendant que mon quartier agonise parce que les parcomètres font loi et ornent cette rue désertée. Est-ce la règle du deux poids deux mesures que l’on applique à la Ville? Ce que l’on donne à l’un, on ne peut l’offrir à l’autre?

On met des parcomètres à un endroit et on n’en met pas à d’autres. Expliquez-moi quelqu’un le pourquoi de tout cela?

La vision d’une Ville doit être englobante et celle-ci doit avoir sur son territoire un déploiement de quartiers attirants avec des commerces de proximité, mais surtout il faut les aider ces quartiers, il faut leur rendre la vie plus facile. Je ne peux que souhaiter bonne chance au nouveau resto portugais qui ouvrira sous peu sur l’avenue Maguire. Par contre, je rêve du jour où mon ami de Saint-Romuald viendra flâner dans mon quartier, viendra acheter dans mon quartier parce qu’il y trouvera ce dont il a besoin dans des commerces de proximité, tout comme moi! Ainsi Maguire revivra!

À quand l’abolition des parcomètres sur l’avenue Maguire?

Sylvie Faucher, Québec