La vitesse tue

Sans vouloir faire un jeu de mots, cette phrase utilisée abondamment dans une campagne publicitaire de la SAAQ il y a plusieurs années s’applique trop souvent au gouvernement de la CAQ qui fait preuve de maladresse dans plusieurs dossiers parce qu’il se précipite sans raison en voulant démontrer qu’il est actif et efficace.

La dernière décision en lice, heureusement abandonnée, est celle concernant l’aide médicale à mourir dans des conditions psychiatriques sévères. Les ministres et leurs conseillers doivent être plus sensibles et connectés à la population dans l’élaboration des projets de loi et accepter des remises en question rapidement malgré la majorité dont le gouvernement dispose.

Il y a trop d’exemples de ce genre dans les derniers mois pour ne pas voir les feux rouges allumés.

Ralentissez et réfléchissez!

Richard Gagné, Sainte-Pétronille