L'avenue Maguire

La rue Maguire se porte plutôt bien, merci

En réaction au Point de vue «L’agonie d’une avenue» de Mme Sylvie Faucher paru le 13 juin

Chère Mme Faucher, après vous avoir lu à deux reprises dans les dernières semaines, je me devais de vous adresser quelques mots. Rue désertée, quartier à l’agonie, il n’y a pas à dire, vous partagez une vision de l’avenue Maguire passablement défaitiste, et vous y avez droit, mais je vous invite à prendre quelques minutes pour entendre la mienne…

Je vous invite à prendre le temps de venir discuter avec nos commerçants, vous aurez un autre son de cloche que celui d’une rue qui agonise. En fait, la boutique Eddy Laurent vient de terminer deux de ses meilleures années, Boutik Suisse enregistre une année record, Roset ne suffit plus à la demande.

Il faut savoir qu’à l’époque où il n’y avait pas de parcomètres sur Maguire, nous connaissions également un problème d’accessibilité, car la plupart des cases de stationnement étaient constamment utilisées par les employés de la rue. Les parcomètres ont réglé un problème de disponibilité pour la clientèle. Certes, il y a des améliorations qui peuvent être apportées et nous en discutons actuellement avec la Ville de Québec qui est à l’écoute à l’amorce du plan de revitalisation que nous avons entamé pour Maguire.

Mais entre vous et moi, là n’est pas la question. Car si vous habitez le quartier comme vous le mentionnez, vous avez probablement déjà remarqué les multiples espaces de stationnement gratuit d’une durée de 60 et de 120 minutes qui entourent la rue, de manière à y accéder en moins de deux minutes à pied.

Cela dit, dans la situation qui nous occupe, est-ce le véritable problème? Lorsque vous clamez l’envie de «découvrir des commerces de proximité différents avec une offre alléchante», je ne peux m’empêcher de penser que vous n’avez pas visité nos boutiques uniques et distinctives comme Livia amie Lolë, Boutique Anne Laurence, Musselli & Fils, Boutik Suisse, Hélène Garant optométriste, Eddy Laurent Chocolatier Belge, Pierre Morency Joailler, Canard Goulu, Parfumerie Paris, et j’en passe. Que dire de nos nouveaux restaurants à succès Tapas & Liège, L’Instemps Gourmand, Aloha Pokébol et Sushis, la Pizzéria no. 900?

Vous me direz que certains commerces sur l’avenue ont fermé leurs portes dans les dernières années, mais il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer la fermeture d’un commerce. Avez-vous visité nos commerces qui ont pignon sur Maguire depuis des décennies, soit le Montego Resto-Club, Café Castelo Maguire, Bagel Maguire Café, Faks Café, Pat Rétro, Pizza Mag, Brynd Smoked meat ou le Roset? Sans oublier, la SAQ, la pharmacie, les salons de coiffure, les librairies, les établissements de santé et bien-être et nos institutions financières?

Fait contradictoire, vous soutenez que la présence de nouveaux restaurants sur Maguire est une mauvaise chose, vous qui fréquentez la 3e avenue, une avenue qui regorge de restaurants qui ont contribué à sa récente popularité.

Je crois qu’au nom d’un débat surjoué, vous avez laissé de simples parcomètres créer un pont entre votre quartier et votre désir de le voir se dynamiser. En ce qui nous concerne, nous sommes tous les jours sur l’avenue Maguire et nous sommes très heureux et positifs de la voir si vivante et en devenir.

Ainsi, au lieu de souhaiter bonne chance au nouveau restaurant de poulet portugais, je vous invite à venir encourager ce commerçant qui propose un concept complètement nouveau et qui a décidé d’en faire bénéficier votre quartier.

Vous en profiterez pour aller faire un tour dans les différentes boutiques et je vous confirme que votre ami de Saint-Romuald ne tardera pas à manifester son intérêt de venir nous visiter lui aussi.

Camil Lacroix, président de la SDC Maguire