Un nouveau départ

Quand je regarde la situation actuelle, je me dis qu’il faut la prendre comme un nouveau départ. Je n’ai jamais vu ça de ma vie, faut voir ça comme un « brassage de cage » général et tant mieux si ça réveille nos politiciens et que ça nous réveille, en tant que citoyens. D’ailleurs, j’aimerais adresser mes félicitations à François Legault, au Dr Horacio Arruda et la ministre McCann, j’apprécie leur jugement et leur façon de gérer la crise.

Sinon, on prend des marches, on garde nos distances et on fait des tours d’auto. Et parlant d’auto, j’en ai une bonne pour vous ! Cette année, je changeais de véhicule et comme je n’ai pas pu aller le chercher chez le concessionnaire, ils sont venus me livrer l’auto à la maison. Un gros camion juste pour moi, l’auto dessus, toute désinfectée, livrée par un gars habillé comme un médecin. Sur le coup j’ai pensé qu’ils me livraient un bloc opératoire ! On est sortis sur le balcon, ma belle-fille qui habite à côté aussi, les enfants, c’était l’évènement de la rue ! On a pris ça comme un petit party !

Aussi, mon gros fun de confiné est de prendre des nouvelles des amis à qui je n’ai pas parlé depuis un moment. Comme mon vieux chum Gilles Proulx. Je l’ai appelé, j’ai changé mon nom et je lui ai fait accroire que j’appelais pour savoir, s’il avait des symptômes et qu’on pourrait discuter de ses préarrangements funéraires… je n’ai pas attendu qu’il me raccroche la ligne au nez pour lui dire que c’était bien moi !

Je m’amuse, j’amuse le monde, je suis chanceux d’être en santé, d’avoir toute ma tête parce que ça me permet de continuer de «gamer». Oui, je suis un gamer, je joue à Red Dead Redemption II, Assassin Creed… Faut se garder jeune !

Faut voir les choses du bon côté, on va s’en sortir ensemble.

Je vous embrasse,

Donald Pilon