La chute Montmorency et le tourisme

Une somme colossale de près de 45 millions $ sera investie pour revamper le parc de la chute et y favoriser le tourisme.

J’ai souvenir de ce lieu privilégié qui faisait le bonheur de nombreuses familles qui allaient y pique-niquer le dimanche, faisant la joie des baigneurs et des pêcheurs. On l’a affublée déjà de plusieurs structures à l’intention des touristes. L’aménagement prévu du «bas de la chute et parc des vestiges» laisse pour le moins perplexe avec une armée d’arbres en rangées le long du stationnement. Un jardin anglais qui sera voisin du manoir Montmorency cadre mieux avec une occupation antérieure de ce lieu.

La promenade semi-submersible pour «l’expérience chute» est l’élément qui s’éloigne le plus de ce site patrimonial, comme s’il fallait être mouillé pour l’apprécier. On pourrait s’en passer, car on peut déjà observer la chute de très près.

Les interventions devraient se limiter au seul et unique but de conservation de l’environnement naturel et du paysage de la chute Montmorency. C’est l’important. À trop en mettre, on tuera la poule aux œufs d’or!

Richard Gagné
Sainte-Pétronille