La charrue avant les bœufs

En évoquant la possibilité d’offrir l’aide médicale à mourir aux gens souffrant de maladie mentale, avons-nous pensé un instant à toutes ces personnes vivant justement avec un diagnostic de maladie mentale?

Leur jugement qui souvent est affecté et fragilisé par leur état aimerait sûrement mieux entendre parler d’espoir et de moyens concrets pour les aider elles et leurs proches à s’en sortir! Il me semble, du moins, qu’il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, avant la fin.

Gaétan Fortin Plante, Lévis