Jour de la Terre : transformez votre cour en habitat pour la faune

POINT DE VUE / Au cours des 40 dernières années, les populations animales ont chuté de 60 % à l’échelle mondiale en raison de la destruction des habitats naturels, la pollution par les pesticides et la surexploitation des ressources naturelles. Au Canada, on ne voit plus d’hirondelles autrefois si communes, les chauves-souris sont en voie de disparition, grenouilles et crapauds se font rares et les insectes pollinisateurs sont en péril. Même les vers de terre ont déserté nos pelouses. À l’occasion du Jour de la Terre, le 22 avril, que peut-on faire pour favoriser leur retour?

Tout être vivant a besoin d’un environnement sain où il peut se nourrir, s’abriter et se reproduire. Il est possible par de simples gestes de transformer votre cour en habitat propice à la petite faune.

D’abord, décontaminer le sol en cessant d’utiliser engrais et herbicides chimiques. Un compost de qualité remplace avantageusement les engrais toxiques et la destruction des mauvaises herbes peut se faire mécaniquement. On peut aussi remplacer sa pelouse monotone par une riche mosaïque de plantes couvre-sol. Les vers de terre repeupleront peu à peu votre jardin et aéreront le sol de manière naturelle.

Ensuite, offrir de l’eau et un menu varié. Bain d’oiseau, fontaine, bassin constituent des centres d’attraction pour les petits animaux. Évitez toutefois l’eau stagnante qui encourage l’éclosion des moustiques. Des plantations d’arbres et d’arbustes fruitiers, de fleurs sauvages et de graminées attireront tout un cortège d’insectes utiles, abeilles, bourdons et papillons, qui égaieront votre parterre et polliniseront vos plantes potagères. Ces butineurs attireront à leur suite les oiseaux insectivores, moucherolles, hirondelles ou parulines. Assurez-vous d’avoir des végétaux en fleurs tout au long de la belle saison pour que vos invités ne manquent pas de nourriture. L’automne venu, graines, petits fruits et noix alimenteront bien des gourmands. En hiver, des mangeoires compléteront le menu.

Enfin, aménager des abris. Une haie de conifères sert de gîte en toutes saisons. Plusieurs oiseaux nicheront chez vous si vous leur offrez un nichoir approprié : hirondelles, troglodytes, merles, pics, nyctales. Un dortoir à chauve-souris vous assurera de la présence d’un chasse-moustiques très efficace. Des cavités couvertes de pierres et des assemblages de rondins percés de trous permettront l’hivernage des couleuvres et des pollinisateurs. On favorisera aussi la microfaune du sol en évitant de ramasser toutes les feuilles mortes. Très vite, votre cour se transformera en petit paradis.