Ils n’ont rien appris

À l’instar d’un de ses prédécesseurs, le premier ministre du Canada Justin Trudeau semble banaliser le scandale des fonds WE Charity sur les bourses étudiantes.

Rappelons-nous que l’ex-premier ministre du Canada Jean Chrétien avait banalisé l’engloutissement de près de 500 millions $ de fonds publics pour vanter les avantages de l’unité canadienne. Ce gaspillage de fonds publics de 1997 à 2003 avait déclenché la commission Gomery sur le scandale des commandites.

Après s’être excusé depuis la divulgation de cette affaire M. Trudeau jure qu’il n’a joué aucun rôle dans le choix de WE Charity pour gérer le programme de bourses étudiantes. Ce sont les fonctionnaires les coupables.

Il ose même mentionner, devant le comité de la chambre, que sa famille n’a aucunement bénéficié de l’octroi de ce contrat de près d’un milliard $. Pourtant son épouse, sa mère et son frère ont été largement payés pour donner des conférences sur le bienfait des bourses.

Son ministre des Finances, Bill Morneau, avait admis avoir omis de rembourser 41 366 $ à WE Charity pour deux voyages avec sa famille au Kenya et en Équateur, en 2017.

Monsieur Trudeau ne le savait pas. Pure coïncidence ?

Jocelyn Boily, Québec