«Les règles font en sorte qu’Hydro-Québec demande des hausses pour le futur et donc estime ses besoins. Cette façon de faire s’est avérée préjudiciable envers les clients, malgré la Régie», écrit Louis Gervais.

Hydro-Québec: les règles sont mal faites

POINT DE VUE / Ces temps-ci, le gouvernement Legault entend passer un projet de loi pour tenter de rembourser les trop-perçus par la société d’État qui, au fil des années, a surestimé ses besoins. Par son indignation face à ces surplus, la CAQ a mis la table pour se sentir obligée de régler cette injustice advenant son élection, ceci sans en faire une promesse. Toute la société civile est contre ce projet qui, même s’il vise un gel des tarifs d’une année, imposera des hausses arrimées à l’inflation.