Hôpitaux: ticket modérateur inadmissible

Tergiversations, questionnements puis finalement recul : la ministre McCann ne sait quoi faire de la promesse électorale de la CAQ de permettre une période de deux heures de stationnement gratuit puis une diminution des tarifs de 7 $ à 10 $ par jour pour avoir accès aux soins dans les centres hospitaliers et autres établissements du réseau. Les coûts astronomiques exigés sont un véritable ticket modérateur à l’accessibilité aux soins de santé, principalement dans le cas des maladies chroniques, et ce, à la fois pour les malades et leurs proches. Le dernier obstacle mis de l’avant : s’assurer que les gens qui utilisent ces stationnements sont des malades, ce qui nécessite des «travaux». Pas très sérieux!

Richard Gagné

Sainte-Pétronille

+

AVOIR OUTRANCIÈREMENT RAISON 

À l’émission Tout le monde en parle, dimanche dernier, Luc Ferrandez a fait une éloquente démonstration de combien il est facile d’avoir outrancièrement raison. La lutte aux changements climatiques est certainement le plus grand défi de l’humanité de ce siècle et il a parfaitement compris l’urgence d’agir, c’est tout à son honneur. Par contre, avoir raison sur le fond de l’urgence environnementale ne suffit pas. Détourner la circulation automobile à l’extérieur du Plateau Mont-Royal, ce n’était pas un comportement respectueux du reste de sa propre ville et ça n’a fait que déplacer le problème et l’amplifier dans la périphérie de son arrondissement, sans contribuer de manière significative à le résoudre. Ce n’est pas non plus acceptable de profiter de l’auditoire de grande écoute d’une émission télévisée pour s’exprimer de façon aussi caricaturale en défaveur d’un projet et d’une situation dont il ne connaît finalement que peu de choses. Avoir raison ne peut pas toujours nous dédouaner de paroles et actions intempestives qui sont quelquefois plus nuisibles qu’utiles à notre cause. Il me semble que la lutte aux changements climatiques serait plus efficace avec plus de paroles et d’actions «pour» que les trop faciles «contre».

André Verville

Lévis