Hommage à Gilbert Lavoie

Cher M. Lavoie,

Quel journaliste compétent, efficace et sans blabla vous avez été!

Probable que le sourire qui encadre vos yeux et votre immense talent d’écriture ont parvenu à susciter l’adhésion à vos nombreuses opinions politiques notamment, même chez vos lecteurs et lectrices qui possédaient un point de vue opposé au vôtre.

Que «Lavoie» nouvelle que vous empruntez maintenant soit aussi généreuse avec vous que vous l’avez été pour votre public durant ces nombreuses années.

Désormais, chaque semaine, vous allez beaucoup nous manquer. Vous me manquez déjà.

Merci déjà pour vos quelques - 31 - à venir!

Nicole Lévesque
Québec

***

HALLOWEEN TOUJOURS LE VENDREDI?

L’Halloween aura lieu cette année un mercredi. C’est bien embêtant pour bien des parents qui doivent organiser cette fête, si importante pour leurs enfants, en plein milieu de semaine. Ne serait-il pas plus simple si on célébrait plutôt cette fête le dernier vendredi d’octobre? Les enfants pourraient célébrer à l’école le jour et le soir à la maison sans craindre que le lendemain soit une journée de classe. Espérons donc que l’an prochain Halloween soit célébré le vendredi 25 octobre et non le jeudi 31 octobre. Simplifions-nous la vie.

Bernard Caron
Ottawa

***

NOTRE REINE

Une partie de la population et même des députés ont appris avec étonnement que pour être député au Québec il leur fallait prêter serment d’allégeance à la Reine du Canada car il y a eu plus de nouvelles à ce sujet cette fois-ci. Excellent effet pédagogique! En 1973, les six députés élus du Parti Québécois avaient déjà dénoncé avec vigueur cette aberration en refusant sans succès de poser ce serment.

En cette année 2018, les acteurs de cette pièce ont fait chacun à leur façon: certains honteux l’ont fait en coulisses, d’autres soumis ou inconscients ont prononcé la tirade sans sourciller et les députés du PQ ont précédé le texte de la phrase :«Tant que le Québec n’est pas un pays indépendant» pour nous montrer l’aberration.

En effet, quand Pierre Elliot-Trudeau a ramené la constitution de Londres dans ses bagages en 1982, il n’a pas osé couper le cordon liant la colonie canadienne à l’Angleterre. Nous sommes une monarchie constitutionnelle et la Reine Élisabeth II de l’Angleterre est aussi la Reine du Canada.

Comme chef suprême de l’État, nos dirigeants doivent lui prêter serment comme d’ailleurs les nouveaux citoyens canadiens même s’ils immigrent au Québec.

Par surcroît, on nous impose son effigie sur nos pièces de monnaie, nos vingts, nos timbres et la majorité des médailles délivrées par le Fédéral. J’en oublie sans doute. De plus, on doit payer lorsque la Reine ou des membres de sa famille nous visitent. En 2016, la visite du Prince William et sa famille nous a coûté 1,5 millions$ pour huit jours!

Le Prince, petit-fils d’Élizabeth, sera sans doute l’héritier de la couronne: il deviendra Roi.

N’attendons pas que nos députés doivent lui prêter serment et que son effigie remplace partout celle de la Reine.
Le Canada ne le veut pas, le Québec le peut.

Richard Gagné
Sainte-Pétronille