Guy Nantel: Un p’tit chausson aux pommes avec ça?

De mémoire d’homme, le fait qu’un éventuel candidat à la direction d’un parti pose des conditions pour poser sa candidature constitue pour le moins un précédent dans les annales politiques du Québec.

Eh bien, l’humoriste Guy Nantel, par la voix de son organisateur, désire poursuivre ses activités et protéger les dates de ses spectacles tout au long de la course, et suggère que les dates des débats soient choisies en concertation avec les candidats et la présidence d’élection tout en ajoutant que la tenue des débats pourrait être déterminée par tirage au sort si le consensus n’est pas possible. 

À cet effet, entre le 9 avril, date de la fin des mises en candidature et le 19 juin, date du choix du chef, Guy Nantel doit donner 16 spectacles dans plusieurs régions du Québec.

Enfin, Guy Nantel souhaiterait que la participation des «sympathisants», à qui le parti a décidé d’ouvrir la porte uniquement pour le vote du prochain chef, soit gratuite, alors qu’il est prévu que les non-membres doivent débourser 5$ pour adhérer au principe du Parti québécois et ainsi obtenir le privilège de voter pour choisir le prochain chef. Or, M. Nantel a plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur son compte Facebook qui ont le potentiel de devenir des sympathisants, mais comme leur adhésion doit se faire en ligne avec une carte de crédit, on craint que les coûts ne dissuadent les sympathisants de s’inscrire et de voter pour M. Nantel.

Un p’tit chausson aux pommes avec ça, M. Nantel?

Henri Marineau

Québec