François Legault et Geneviève Guilbault

Éviter de répéter les mêmes erreurs

En réaction à l’article «Guilbault veut redresser la Commission de la capitale nationale» de la journaliste Patricia Cloutier paru le 25 octobre

Félicitations à la CAQ et particulièrement à vous Mme Geneviève Guilbault pour votre célérité d’intervention dans le traitement des constats dévastateurs de la Vérificatrice générale dans la gestion de la Commission de la capitale nationale (CCNQ). Vous risquez effectivement de faire bouger les choses au grand bonheur de la population qui peste contre les délais inacceptables dans la réalisation des divers chantiers en cours sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Québec. Dès lors, vous êtes invitée à faire attention de ne pas vous laisser prendre au piège de la nomination partisane, tel que reproché à vos prédécesseurs.

N’oublions pas qu’avant l’actuelle présidente de la Commission, Marie Claire Ouellet, il y a eu Jacques Langlois, nommé par le Parti libéral, puis éjecté de son siège par le Parti québécois qui, à son tour, l’a remplacé par Françoise Mercure, largement blâmée pour sa gestion contractuelle notamment. Enfin, en septembre 2017, cette dernière a été délogée par le Parti libéral qui a nommé Mme Ouellet.

Vous n’êtes certes pas sans savoir que ce jeu de chaise musicale n’est pas très lucratif pour le portefeuille des contribuables. Et pour cause... des contrats inachevés compensés par des primes de départ de plusieurs milliers de dollars, des allocations et des salaires toujours plus élevés à chaque changement de garde, etc.

Oui, vous avez bien raison de vouloir prendre le temps de rencontrer l’actuelle présidente en poste depuis seulement une année pour connaître sa vision, ses valeurs, ses pratiques de gestion, ses réalisations bonnes ou moins bonnes. Vous gagnerez également à mettre à profit les principaux employés et collaborateurs au sein de la Commission, via un brainstorming efficace pour identifier les problèmes et en trouver les solutions. Et bien sûr, la Vérificatrice générale pourrait encore vous partager ses constats sur la détermination concrète de l’actuelle présidente et de son équipe à continuer de changer les choses pour corriger les lacunes passées et actuelles, voire même à rectifier le tir, s’il y a lieu, à la lumière de votre vision proactive et de votre leadership.

Nicole Lévesque, Québec