En appui aux enseignants de biologie du Cégep de Sainte-Foy

Lettre à Jean-François Cliche

Nous avons lu avec grand intérêt votre article du 18 janvier dernier intitulé «Réforme des sciences pures au cégep : des profs dénoncent un sévère recul de la biologie». Nous, soussignés, tenons à apporter notre appui à la position défendue par les enseignants de biologie du Cégep de Sainte-Foy. Le programme a pour mission, entre autres, de préparer les étudiant.e.s aux études universitaires en sciences de la santé et en sciences pures et appliquées. En matière de préparation aux sciences pures et appliquées, le programme s’acquitte de sa mission sans problème. Cela se fait cependant au détriment des sciences de la santé, un fait décrié depuis longtemps. Il semblerait cependant que le lobby biologique n’ait pas la force des autres, et en dépit du fait que la majorité des finissant.e.s en Sciences de la nature privilégient cette voie, elle demeure le parent pauvre du programme. Comble d’incohérence, alors que se présente une nouvelle mouture du programme, un comité «d’experts» opte pour des recommandations qui auraient pour effet de réduire encore davantage la part de la biologie, dans un nouveau programme dont la mission n’a pourtant pas changé. On aimerait plutôt y ajouter des heures de formation dans des domaines qui font pourtant déjà l’objet d’un programme préuniversitaire entier, en l’occurrence Sciences informatiques et mathématiques.

Si les lobbys des sciences pures et appliquées ont eu droit au chapitre plus souvent qu’à leur tour au cours des dernières décennies et tout récemment encore, il nous semble qu’il est temps que la position de la biologie obtienne un tant soit peu de visibilité et qu’elle fasse l’objet d’un réel débat, plutôt que d’être systématiquement occultée.

Nous vous invitons à examiner l’avis du comité d’experts à la lumière de ces considérations et à alimenter le débat public.

Enfin, à l’instar de l’initiative de nos collègues du Cégep de Sainte-Foy, la présente position est prise à titre personnel et n’engage en rien ni notre département, ni notre comité de programme, ni notre institution.

Sarah Boilard, enseignante de biologie au Cégep Limoilou

Alexandre Deschambeault, enseignant de biologie au Cégep Limoilou

Jean-François Dumais, enseignant de biologie au Cégep Limoilou

Nicolas Faucher, enseignant de biologie au Cégep Limoilou

Jean-François Maltais, enseignant de biologie au Cégep Limoilou

Isabelle Picard, enseignante de biologie au Cégep Limoilou

Annie Spahr, enseignante de biologie au Cégep Limoilou

Sébastien Tousignant, enseignant de biologie au Cégep Limoilou