Pierre Asselin
Le Soleil
Pierre Asselin
L'aveu de culpabilité d'Alexandre Bissonnette était la meilleure issue possible pour toutes les personnes impliquées, mais cela nous laisse aussi devant un vide qu’il faudra, un jour ou l’autre, combler si nous voulons vraiment mettre cet épisode derrière nous, écrit notre éditorialiste.
L'aveu de culpabilité d'Alexandre Bissonnette était la meilleure issue possible pour toutes les personnes impliquées, mais cela nous laisse aussi devant un vide qu’il faudra, un jour ou l’autre, combler si nous voulons vraiment mettre cet épisode derrière nous, écrit notre éditorialiste.

Pour pardonner, il faut comprendre

ÉDITORIAL / Alexandre Bissonnette a posé un geste important hier, assumant l’entière responsabilité pour la tuerie qui a fait six morts à la grande mosquée de Québec, en janvier 2017. Les familles des victimes, les blessés, les témoins de l’attentat voyaient venir avec appréhension l’épreuve d’un procès qui leur ferait revivre le cauchemar.