Dignité de la mort naturelle

En réaction à la chronique «Moins d’idéologie, moins de souffrances» de Brigitte Breton parue le 6 avril

Quelle surprise lorsque j’ai lu dans Le Soleil de samedi que le Dr Alain Naud met dans la bouche de 98,3 % des médecins qui ne pensent pas comme lui la parole suivante : «Vous mourrez comme je veux que vous mouriez». Est-ce qu’il se peut qu’il fasse plutôt une projection de sa propre pensée? J’ai assisté un ami il y a quelques mois dans une unité de soins palliatifs du CHU de Québec et je peux vous assurer qu’il est décédé dans une grande dignité et personne ne lui a imposé sa manière toute personnelle et unique de mourir dans le plus grand respect.

Jean-Pierre Lefebvre, Québec