Deux partis verts au lieu d’un

J’apprends qu’il y a deux partis verts en Suisse — où vient tout juste de se tenir des élections —, l’un de gauche et l’autre de droite. À la lumière de la piètre campagne électorale de la cheffe du Parti vert, Elizabeth May, et de ses piètres résultats électoraux, au vu des attentes, je pense que c’est ce qu’il manque au Canada.

Car, souvenons-nous, Mme May voulait plaire à tout le monde durant la campagne électorale : aux verts anti-choix comme aux verts pro-choix; aux verts qui veulent qu’on exploite en priorité le pétrole canadien (pour plaire aux verts des Prairies), comme aux verts qui veulent qu’on le laisse sous terre; bref, aux verts de droite comme aux verts de gauche.

Si jamais ces deux partis voyaient le jour, mon petit doigt me dit que leur succès à l’un comme à l’autre ne sera pas immédiat.

Sylvio Le Blanc, Montréal