«S’agit-il de dénonciation à deux vitesses? Condamnation pour Mariepier Morin, Kevin Parent, Yann Perreau et Yves-François Blanchet, mais indulgence pour Nathalie Bondil?» questionne l'auteur de cette lettre face à la vague de dénonciations d'agressions ou de harcèlement. 
«S’agit-il de dénonciation à deux vitesses? Condamnation pour Mariepier Morin, Kevin Parent, Yann Perreau et Yves-François Blanchet, mais indulgence pour Nathalie Bondil?» questionne l'auteur de cette lettre face à la vague de dénonciations d'agressions ou de harcèlement. 

Dénonciation à deux vitesses

POINT DE VUE / La semaine dernière, l’ex-ministre Monique Jérôme-Forget a salué les dénonciations anonymes de présumées victimes d’agressions sexuelles et de harcèlement. La même journée, elle a pris la défense de la directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, Nathalie Bondil, accusée par ses employés de harcèlement et de gestion toxique. 

La semaine dernière aussi, notre premier ministre, François Legault, nous a surpris en encourageant les présumées victimes à dénoncer sur les médias sociaux. La même journée, sa ministre de la Culture, Nathalie Roy, sortait publiquement pour défendre madame Bondil.

Le litige entre le Musée et sa directrice semble nébuleux et on n’en sait peu sur ses tenants et aboutissants. Le traitement de faveur accordé à madame Bondil par l’élite de notre société me laisse perplexe. S’agit-il de dénonciation à deux vitesses? Condamnation pour Mariepier Morin, Kevin Parent, Yann Perreau et Yves-François Blanchet, mais indulgence pour Nathalie Bondil? Rappelons-nous comment le comédien Gilbert Sicotte a rapidement été traité de vaurien lorsque quelques étudiants ont affirmé à Radio-Canada qu’il était trop sévère envers eux au Conservatoire.

Notre société a bâti un système de justice dont la valeur de base est la présomption d’innocence. Laisserons-nous quelques administrateurs anonymes de comptes Facebook et Instagram le détruire?

Notre système n’est pas parfait, mais les deux Canadiens accusés d’espionnage en Chine et Raif Badawi emprisonné et fouetté en Arabie Saoudite préféreraient certainement être jugés au Québec.

La dénonciation arbitraire a donné lieu au maccarthysme, cette chasse aux prétendus communistes et homosexuels, dans les années 50 aux États-Unis. Des milliers de gens dénoncés par leurs voisins ont aussi été envoyés, sans procès, dans des camps de travail sous le régime soviétique.

Monsieur Legault, est-ce que c’est cela que vous souhaitez comme système de justice au Québec? La fatigue accumulée au cours des derniers mois a peut-être mené à votre commentaire maladroit de la semaine dernière sur le «lynchage public». Présomption d’innocence oblige, je vous donne une chance de vous reprendre.