De la propagande

La publicité, par vidéo, qui met à l’avant-scène le maire Régis Labeaume pour vendre le projet du tramway n’est pas une séance d’information pour bien expliquer aux citoyens le projet, mais plutôt une façon détournée d’influencer et d’embrigader sa pensée.

Pourquoi notre maire ne fait pas une telle publicité sur les vidanges qui ne sont pas ramassées dans certains secteurs de la basse ville depuis une couple de semaines, car les citoyens ne savent plus où les déposer? Pourquoi ne pas mettre ces millions dépensés en publicité pour améliorer les vrais services aux citoyens? Pourtant, M. Labeaume annonçait lors de ses promesses du jour de l’An qu’il serait plus à l’écoute des citoyens en 2020 et qu’il changerait sa façon de communiquer. Pourquoi ne pas alors dépenser cet argent pour un référendum sur le tramway ou le métro?

Jocelyn Boily, Québec

***

NON AU TRAMWAY

De plus en plus de gens mettent en doute l’utilité réelle d’un tramway à Québec, autre que pour la gloriole de vouloir faire tendance, faire européen. On sent que M. le maire brûle d’envie d’avoir son tramway de prestige comme à Bordeaux, la ville jumelle de Québec. Simplement l’idée que les artères principales soient scindées en deux compliquera la circulation, surtout en sens transversal. Les dépassements de coût seront inévitables et faramineux. Québec est une ville d’autos. Les gens n’aiment pas les transports en commun. C’est illusoire de vouloir leur faire changer d’habitudes par la force. Faisons plutôt en sorte que les voies réservées souvent vides puissent être plus utilisées par les automobilistes. Disons non au tramway, une folle dépense somptuaire.

Robert Laberge, Québec