Davie: ne pas déplaire à Halifax et Vancouver

À l’aube d’une campagne électorale, nos politiciens viennent de s’apercevoir que le Québec possède l’un des chantiers maritimes les plus modernes et performants. Après l’avoir délaissé au cours des quatre dernières années, les libéraux de Justin Trudeau ont récemment octroyé 500 millions $ au chantier maritime Davie pour l’entretien de trois frégates canadiennes, ce qui donnera du travail à des centaines de travailleurs pour les 10 prochaines années.

Toutefois les libéraux ne veulent pas déplaire aux deux autres chantiers maritimes de Vancouver et Halifax et leur font un beau cadeau de 7,5 milliards $ pour entretenir les 12 frégates considérées comme l’épine dorsale de la Marine royale canadienne.

Souvenons-nous qu’en 2011, sous le gouvernement conservateur, Irving Shipbuilding, de Halifax, avait obtenu le mandat de construire 21 navires de combat de 25 milliards $, alors que Vancouver Shipyards était chargé de la construction de dix-sept navires destinés à la Garde côtière canadienne, pour 8 milliards $. En 2013, ils octroyaient sans appel d’offre, à Vancouver Shipyards, la construction de 10 autres grands navires pour la flotte de la Garde côtière évalués à 3,3 milliards $. Aucun des 38 navires commandés n’a été livré et les retards et dépassements de coût s’accumulent.

Jocelyn Boily, Québec