Crise ferroviaire: situation particulière et inquiétante 

Dans cette situation très particulière et inquiétante qui se vit actuellement sur l’ensemble du réseau ferroviaire de l’ouest à l’est du Canada, deux points me frappent.

On répète ad nauseam que les chefs héréditaires de Wet’suwet’en n’accepteront de parler avec les autorités gouvernementales que si les policiers de la GRC se retirent de ce territoire autochtone. Qu’est-ce qu’on attend pour en faire sortir la GRC? Qui peut prendre cette décision? Jusqu’à maintenant je n’ai pas entendu de réponse éclairante à cette question.

Puis, l’histoire : la tension entre Conseil de bande et Chefs héréditaires remonte à la Loi sur les Indiens de 1867. La situation très problématique actuelle fait ressortir les conséquences de cette décision unilatérale du gouvernement de l’époque, seul responsable. Ce nouvel épisode dramatique que nous vivons maintenant n’exige-t-il pas que soit revue et abolie cette Loi discriminatoire? Sinon, ne sommes-nous pas condamnés à voir se répéter périodiquement de nouvelles expressions de frustration chez les membres des Premières Nations?

Normand Breault

Montréal

+

MARIANA MAZZA QUI SACRE ET TUTOIE

Son passage à cette émission n’est pas passé inaperçu loin de là. Je la connais, comme tout le monde, comme humoriste, mais après l’avoir entendu sacrer et tutoyer les invités de Guy-A. Lepage, je ne suis pas prête d’aller voir un de ses spectacles. Visiblement et malheureusement, cette jeune femme n’a pas reçu la même éducation que moi. Il est vrai que j’ai dans la soixantaine. Pour tout dire, je suis restée bouche bée devant ses faits et gestes également. J’ai bien peur qu’elle reste campée sur ses positions touchant sa mère et elle ajoute avoir été bien éduquée par cette maman. On ne tutoie pas les gens qu’on rencontre sans vraiment les connaître. Moi, je vouvoie les gens que je ne connais pas, qu’ils soient plus âgés ou plus jeunes que moi. Tout le monde a droit au respect d’autrui, même Mme Mazza, même si elle ne comprend pas la signification de ces mots!

Madeleine Boucher

Québec