Consigne: la volte-face de la SAQ

Forts de l’appui des politiciens qui ont passé à la tête du Québec depuis plus de 20 ans, les dirigeants de la Société des alcools du Québec (SAQ) se sont toujours mis la tête dans le sable en ce qui concerne la récupération des 200 millions de bouteilles de vin et spiritueux qu’elle met en marché chaque année.

La population faisait des efforts, car 90 % du verre de la province se rendait jusqu’au bac de recyclage. Nous apprenons que les centres de tri envoyaient aux différents sites d’enfouissement plus de 80 % des contenants de verre récupérés.

Le nouveau gouvernement de la Coalition avenir Québec a décidé de tenir une commission parlementaire sur le recyclage et la valorisation du verre. La SAQ, par sa présidente et chef de la direction Catherine Dagenais, fut l’une des premières intervenantes à la commission.

Contre toute attente, la société se ravise et se dit maintenant favorable à l’instauration d’une consigne sur les bouteilles de vin. Il était temps, car la population était outrée du fait que leurs efforts de récupérer le verre finissaient par se retrouver largement dans les sites d’enfouissement.

Jocelyn Boily, Québec

***

Décrire le temps

En réaction à la chronique «Avoir le temps, le prendre» de la journaliste Mylène Moisan parue le 7 août

Les textes de Mylène Moisan suivent le rythme de la contemplation, se déployant avec une belle lenteur d’éternité affranchie de profondeur philosophique! Le temps sans le stress de le perdre ou de le gagner, sans mesure scientifique, sans inquiétude ou nostalgie. 

Il est encore plus pittoresque et authentique aux Îles-de-la-Madeleine, encadré, dans l’immensité et le silence. 

Elle décrit avec grâce le travail patient et enivrant de Jean-Guy Poirier qui fabrique des répliques de bateaux et leurs histoires impressionnantes. La passion de recréer le merveilleux, de se ressourcer, en quelque sorte, dans l’enfance. 

C’est jouer avec le temps avec sagesse, en saisir toutes les dimensions avec un certain respect. Remonter dans le temps pour bien le regarder, l’écouter. Le comparer avec son temps et faire son temps. 

Mme Moisan a toujours ce souci d’explorer ce qui est discret, mais digne de réflexion. 

Douglas Beauchamp, Québec