Beaudoin Plante croit qu’il faut débattre sur le projet de tramway en se basant sur les avantages et désavantages, selon les circonstances et les défis du transport en commun dans une ville comme Québec.

Comparaisons entre le tramway, l’autobus actuel et électrique

POINT DE VUE / Ingénieur de formation, demeurant dans la ville de Québec depuis plus de 35 ans, j’ai assisté à la croissance démographique de la région avec ses avantages et ses inconvénients. Sans aucun doute, nous avons besoin d’un service de transport en commun efficace et résilient. Le bon choix s’impose. Afin de déterminer son choix, la ville s’est basée sur une analyse rudimentaire des différentes technologies disponibles.

L’argumentation des «Pour» et des «Contre» le tramway est bien souvent peu instructive. Par exemple, concernant les «Pour» : «On est la seule ville de plus de 500 000 habitants au Canada qui n’a pas de tramway.» Tout projet justifié sur le nombre d’individus est pratiquement voué à l’échec. Pour les «Contre» : «On s’est débarrassé de cette vieille technologie, pas question de la ramener». Tout comme la voiture, la technologie du tramway d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celle des années 30.

La question est de savoir qu’est-ce que le tramway propose de différent? Quoi de mieux que de le comparer avec un moyen de transport bien connu, soit l’autobus actuel et électrique.

Voici donc les différentes caractéristiques d’évaluation.

CONFORT DU ROULEMENT

Avantage tramway

Il y a rarement des nids de poule sur les rails, donc le tramway a toujours une longueur d’avance versus l’autobus.

POLLUTION SONORE

Avantage autobus électrique

L’alimentation du tramway est par ligne électrique aérienne. La source du bruit du tramway provient des bougies et de son pantographe. Grâce aux nouvelles technologies, la nuisance sonore n’a rien de comparable à un train.

POLLUTION VISUELLE

Avantage autobus actuel et électrique

On enfouit les câbles électriques et de communications pour embellir notre ville. Est-ce qu’un méli-mélo de fils électriques du tramway avec ses nombreux poteaux est esthétique?

POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE   

Avantage autobus électrique

Le tramway laisse de fines particules de composite de graphite dans l’air produites par la bande de frottement du pantographe. En hiver, il nécessite un système de déglaçage aux voies communes aux véhicules et aiguillages. Le problème est que chaque watt d’électricité gaspillé en chauffage est un watt produit par une centrale thermique quelque part sur la terre.

RÉSILIENCE AU SERVICE

Avantage autobus actuel et électrique

Bien que le tramway soit une technologie simple et fiable, son environnement est problématique. Dès qu’il fait face à un obstacle ou lorsqu’un dommage survient, tout le réseau est paralysé. Or, les obstacles peuvent être nombreux, par exemple, un accident, une panne de véhicules ou des manifestants qui prennent en otage le tramway pour se faire remarquer par le gouvernement. L’autre grande faiblesse, sa fragilité aux conditions météorologiques. Contrairement à ce qu’on peut croire, le tramway sera perturbé par notre rigoureux climat hivernal. Pour ce qui est des autobus, quand avez-vous entendu parler que le service du réseau du transport en commun (RTC) est interrompu à cause d’une panne de voitures ou des conditions météorologiques?

GRANDS ÉVÉNEMENTS

Avantage autobus actuel et électrique

À la fin d’un spectacle du festival d’été par exemple, le tramway est vite rempli et part rapidement, parfait! Si à mi-parcours le tramway est complètement vide, il ne peut pas faire demi-tour comme un autobus peut le faire, il doit poursuivre son trajet. Si par malheur il se retrouve derrière un tram qui dessert tous les arrêts, il faudra prendre notre mal en patience.

MISE À JOUR DES TECHNOLOGIES

Avantage autobus actuel et électrique

Entre le moment de sa conception et la mise en service, le tramway n’est plus à la fine pointe de la technologie disponible. Chaque tramway est propre à chaque ville, donc difficile de le remplacer. Dans le cas des autobus, il suffit d’acheter le nouveau modèle pour être à la fine pointe de la technologie.

COÛT DE LA MAINTENANCE

Avantage autobus actuel et électrique

Le tramway, les rails et l’alimentation électrique font appel à des domaines spécialisés, ce qui implique du personnel mieux rémunéré qui travaille souvent de nuit, et les composantes sont dispendieuses.

COÛT DES INFRASTRUCTURES OU EXPANSION DU RÉSEAU

Avantage Autobus actuel et électrique

Pour agrandir l’offre de service par autobus, il faut simplement acheter un nouvel autobus. Pour le tramway ça nécessite un très gros investissement.

RAPIDITÉ DES DÉPLACEMENTS

Avantage tramway

Aucun doute que le tramway est implanté de façon optimale. L’autobus peut-il être rapide? Demandez à un chauffeur : vous allez arriver plus rapidement à votre destination si une voie totalement exclusive aux autobus existe, les feux de circulation sont toujours verts, la route est bien déneigée et déglacée en tout temps et les deux tiers des arrêts sont abolis?

TEMPS DE DÉPLACEMENT DU POINT A AU POINT B

Avantage aucun de ces modes de transport

Les quelques usagers dont le parcours se fait avec le même tram sont les grands gagnants. Tous les autres risquent d’être les perdants pour aller du point A au point B non desservis par le tramway. Les usagers doivent attendre l’autobus, prendre l’autobus, attendre le tramway, prendre le tramway, attendre l’autobus et finalement prendre l’autobus.

CONCLUSION

L’autobus actuel subit de fortes critiques, l’autobus électrique qui répondrait à nos besoins n’existe probablement pas et l’efficacité et la fiabilité d’un tramway sont discutables. Il est déconcertant de voir nos gouvernements régler les problèmes d’aujourd’hui avec des solutions du XXe siècle qui seront pleinement fonctionnelles dans dix ans, et ce, pour les 30 prochaines années. 

Les gouvernements ne devraient-ils pas plutôt réfléchir à une solution pour déplacer le monde efficacement en transport en commun? Cette solution ne pourrait-elle pas s’appliquer à d’autres villes de la province?

Une chose est certaine, tant et aussi longtemps qu’on règle la problématique du transport avec des solutions des années 50, il ne peut rien en sortir de bon.