«Le thème 2020 de la semaine, choisi bien avant que nos vies soient ainsi bouleversées, est «Une enfance sans limites». Cela peut sembler paradoxal, en ces temps de distanciation, de confinement et de masques», écrit Geneviève Bélisle.
«Le thème 2020 de la semaine, choisi bien avant que nos vies soient ainsi bouleversées, est «Une enfance sans limites». Cela peut sembler paradoxal, en ces temps de distanciation, de confinement et de masques», écrit Geneviève Bélisle.

Célébrons les services de garde éducatifs à la petite enfance

Geneviève Bélisle
Directrice générale de l'AQCPE
POINT DE VUE / Voilà déjà plus de trente ans que la dernière semaine du mois de mai est dédiée aux services de garde éducatifs à la petite enfance. 

Elle souligne, dans la joie et la solidarité, ce lien si spécial qui unit les jeunes enfants à toutes ces professionnelles qui en prennent soin, jour après jour. Or, cette année a ceci de particulier qu’elle se déroule en pleine pandémie de COVID-19. 

Le thème 2020 de la semaine, choisi bien avant que nos vies soient ainsi bouleversées, est «Une enfance sans limites». Cela peut sembler paradoxal, en ces temps de distanciation, de confinement et de masques. En effet, ces derniers temps, les limites et restrictions semblent s’être multipliées. Pourtant, l’enfance continue de se déployer, sans frontières ni visières, car la découverte du monde et de soi-même ne prend pas de pause lorsqu’on est un enfant. Et la poursuite de ce développement fulgurant est soutenue, avec bienveillance et doigté, par les professionnelles de la petite enfance partout au Québec. 

Car c’est grâce à elles, à leur engagement au front alors que la maladie frappait, que le monde a pu continuer de tourner, que les enfants ont pu continuer à repousser leurs propres limites dans les services de garde d’urgence. Et c’est en ce sens que la thématique qui avait teintée nos célébrations de 2019 résonne encore cette année : «Les pros de la petite enfance». Car si on a qualifié ces professionnelles d’anges gardiens pendant la crise, elles sont en fait bien plus que cela. 

En plus d’accueillir les familles anxieuses, le cœur grand ouvert, elles réussissent à faire de véritables miracles, chaque jour, auprès des tout-petits. Bienveillantes et patientes, malgré les inquiétudes de leur propre quotidien, elles n’ont cessé d’écouter, de consoler, de bercer, ni d’intervenir de façon juste et experte, avec des gestes précis pour permettre que l’enfance reste, encore et toujours, sans limites. 

Ce travail colossal, mené dans une incertitude éprouvante, a été poursuivi sans relâche avec sourires et sagesse. D’un bout à l’autre de la province, les manches se sont retroussées et les milieux ont fait preuve d’une capacité d’adaptation sans précédent, malgré la fatigue et l’angoisse. 

La solidarité sans bornes des unes et des autres a révélé une fois de plus à quel point nous avons affaire à un réseau remarquable. Nous reconnaissons la contribution essentielle de ce réseau, bien au-delà des limites de son domaine. Célébrons-le, soulignons-le et disons un immense merci à ces équipes exceptionnelles dont nous sommes si fiers!

COSIGNATAIRES:

  • Claudette Pitre-Robin – RCPEM
  • Élise Paradis – RCPEQC
  • Julie Dalpé – RESPEQ
  • Louise Valiquette – CCPEO
  • Lucie Thériault – RCPECE et RCPE 04&17
  • Marylin Aubin - AQCPEAT (Abitibi-Témiscamingue)
  • Réal Aloise  - RCPECN