Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Y’é où le pop corn?

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Plusieurs enfants poseront la question en entrant au cinéma, disant avoir vu et entendu le Monsieur annoncer qu’il payait le pop corn.

Il n’y aura pourtant pas d’odeur de pop corn ni une tour pleine de cette friandise comme à l’accoutumée.

Aucun ne pourra en déguster.

On expliquera que le Monsieur a payé le pop corn, mais pour qu’on ne fasse pas de pop corn…

Ils ne comprendront pas !

Pourquoi ne pas remettre à chaque enfant un sachet de maïs à éclater ?

Une douce récompense qui deviendra un souvenir pour petits et grands en cette vilaine pandémie.

Richard Gagné, Sainte-Pétronille

***

QUEL CONTRASTE!

Les temps sont vraiment durs au Québec. Voilà qu’on ne peut plus manger de pop corn dans les cinémas! Quel drame! Pauvre M. Guzzo! Papa Legault va essayer de renflouer les coffres de son ami. J’espère que notre homme d’affaires va pouvoir traverser la crise. Et maintenant un autre drame, soit le départ du fou du roi, Dany Turcotte, qui officiait depuis des lunes une insipide émission avec Guy A. Lepage. Tout le Québec est maintenant en pleurs et les réseaux sociaux s’emballent!

Pendant ce temps, on meurt dans les CHSLD, on torture chez les Ouïgours et les conflits meurtriers continuent au Moyen-Orient et en Afrique. Quel contraste ! Mieux vaut, disent certains, se mettre la tête dans le sable et rigoler. Mais la réalité finit toujours par nous rejoindre. Une réalité bien triste et horrible pour plusieurs. Mais gardons espoir en l’humanité.

Michel Lebel, Entrelacs