Vive le FEQ!

Je demeure à la croisée des chemins qu'empruntent les festivaliers qui prennent d'assaut les plaines d'Abraham. Québécois et touristes sont empressés de s'y rendre et, au retour, ils sont joyeux et exubérants.
Des hordes de joyeux drilles et de fêtards disciplinés et respectueux de l'environnement, alors si différents des patriotards de la fête dite «nationale». Le cinquantième Festival d'été de Québec a fait la démonstration de notre savoir-faire et de notre savoir-vivre ensemble.
Gerry Pagé, Québec