Hélène David

Vive la musique !

Madame Hélène David est ministre dans le cabinet Couillard, lequel a décidé de reprendre la réingénierie charestienne là où l'ancien premier ministre avait dû la laisser. Madame était donc partie prenante et donc responsable de toutes ces études commandées pour arriver à bonne fin: assainir les dépenses publiques et remettre en cause, au moins en partie, l'universalité des services qu'on s'était donnés comme peuple.
Alors qu'on arrête de présenter Mme David comme la salvatrice des conservatoires de musique ! Elle a seulement répondu à cette levée de boucliers partout sur le territoire national. C'est, en effet, la moindre des choses qu'une ministre de la culture défende des éléments importants de ce secteur de notre vie collective, cette dernière étant si peu reconnue dans la pensée de son premier ministre tellement soucieux de faire du Québec une province comme le autres.
Ceci dit, je me réjouis de voir que, dans le domaine de la culture comme dans d'autres domaines, le gouvernement actuel rencontre des oppositions populaires à sa volonté d'aligner tout sur le seul axe économique, oppositions qui obligent les membres du cabinet à peaufiner leur cha-cha-cha.
Normand Breault, Montréal