Vigilance citoyenne

«Ça ne m'intéressait pas» et « La Ville vend à des propriétaires délinquants » qu'ont signés François Bourque et Mylène Moisan du quotidien Le Soleil, le vendredi 4 novembre, devraient tenir l'affiche et piquer à vif les électorats de la Province et de la Ville de Québec, en raison de l'à-propos de sujets ciblant l'irresponsabilité, l'immunité et de l'impunité dont font malheureusement preuve nombre d'élus provinciaux et municipaux québécois.
Devant contrer la complaisance scandaleusement coûteuse de commissionnaires et de thuriféraires mandatés, une vigilance citoyenne organisée, permanente et indépendante de tous les lobbys et de toutes les loggias politiques, doit se mettre en branle. Quand le mépris rime avec l'arrogance, quand l'impunité rime avec l'immunité, quand l'irresponsabilité rime avec la fatalité, ce sont alors l'intégrité des citoyens ainsi que leurs droits et libertés qui sont pernicieusement mis en échec, au risque d'un évident péril.
Gerry Pagé, Québec