Vers une province de bananes

À «Tout le monde en parle» dimanche soir, Luc Ferrandez a qualifié le troisième lien de «projet de république de bananes». Il s’agit d’une insulte aux républiques de bananes qui, elles, avec leur production agricole, aident à nourrir l’humanité.

En tant que mangeur de bananes, je demande qu’il présente ses excuses. Une province sans bananes n’a pas de leçon à donner.

Je demande aussi que le bureau de projet du troisième lien se penche immédiatement sur la pénurie de bananes locales au Québec. Au lieu de gaspiller des milliards en réalisant «le pire projet de transport de l’Occident», on peut construire des serres à travers la province pour faire pousser nos propres bananes, ce qui diminuerait les coûts de transport et les GES (les Serres Arundel l’ont déjà prouvé!).

W. Stuart Edwards, Québec