Vermines! Il a bien dit «vermines»?

La semaine dernière, le président Trump y est allé d’une autre de ses diarrhées verbales, allant jusqu’à qualifier les immigrants illégaux de «VERMINES».

Venant de son vocabulaire ou de la pensée d’un de ses conseillers racistes, l’utilisation de ce qualificatif m’a profondément scandalisé. 

Lorsque l’on sait qu’il a été utilisé par les nazis dans les années 30 pour qualifier les juifs et qu’il a été de nouveau prononcé par les responsables du massacre rwandais dans les années 90, on peut se demander quelles conséquences cet autre discours trumpien aura auprès de sa base électorale. 

Ira-t-il encore plus loin? Sa démagogie aura-t-elle une fin? Je suis inquiet.

Martin Rhainds, Québec