Valls fait fausse route

Le premier ministre français a beau venir au Canada vanter les mérites de l'approche laïque dure, on ne peut que constater plutôt la faillite du système français en matière d'accueil aux immigrants.
Qu'a fait la France en la matière? Non seulement a-t-elle créé de glauques cités devenues très vite des ghettos de chômage chronique, mais en y enlevant les très efficaces polices de proximité (supprimées par Sarkozy en 2003 et jamais rétablies par Hollande), elle a fait de ces grises «banlieues» des zones de non-droit où sévissent la misère, la violence et la criminalité.
La France n'a jamais fait face sérieusement à ses problèmes d'intégration et ne fait que se crisper sur des mesures restrictives et punitives, dont la plus récente est cette loufoque interdiction du burkini. Il était même question il y a quelques années de légiférer sur la taille de la barbe! Ces tracasseries sont grotesques et de toute façon inapplicables, et ne font qu'empirer la situation, en provoquant encore plus d'exclusion.
En ce domaine, le Canada, qui réaffirme aujourd'hui de façon éclatante sa traditionnelle attitude d'ouverture, de tolérance et de générosité à l'égard des immigrants, est sur la bonne voie et n'a pas de leçon à recevoir de personne, surtout pas du premier ministre de la France.
Christian Feuillette, Montréal