Unilinguisme à Air Canada

Les choses ne changent pas avec les années au sein d’Air Canada. Au retour d’un voyage en Chine, après un long vol entre Shanghaï et Montréal, nous prenions une correspondance pour rentrer à Québec. Le vol a été retardé à deux reprises, en attente d’un avion en provenance d’Ottawa. L’embarquement a finalement eu lieu vers 22h. À ma grande surprise, aucun membre du personnel de bord ne parlait un traître mot de français. En effet, l’agente de bord responsable du vol s’est adressée à nous uniquement en anglais; il en fut de même pour le pilote.

Tout de même incroyable de vivre une telle situation dans un vol qui relie Montréal et Québec. Je ne sais pas si un unilinguisme francophone serait toléré entre deux villes anglophones du reste du pays. Je dis cela mais je sais fort bien que cette situation est impossible car tout le personnel francophone d’Air Canada se doit d’être bilingue. C’est un constat que j’ai été en mesure de vérifier sur le vol Shanghaï-Montréal; les agents de bord francophones étaient bilingues alors qu’il y avait du personnel anglophone qui ne s’exprimait qu’en anglais. Le bilinguisme au Canada n’est pas encore réalité.

André Villeneuve, Saint-Augustin-de-Desmaures