Une vision absente

En réaction au texte d'Annie Morin «Un tunnel à 4 milliards $» publié le 14 septembre
Une question me préoccupe encore: comment va-t-on fluidifier cet apport de voitures dans la ville de Québec qui, du reste, est déjà passablement engorgée?
L'offre (de trafic) augmentant et la demande qui s'ensuivra devraient nous faire prendre conscience qu'au lieu de diminuer la quantité de voitures en circulation, on le favorisera! On déplacera tout simplement les goulots d'étranglement d'un point à l'autre. Quant au transport en commun, pas de gros mots, s'il vous plaît!
La maximisation des ceintures ferroviaires du Québec métropolitain aurait pu jouer ici un rôle prépondérant en fermant la boucle par ce tunnel et doter les villes de Québec et de Lévis d'une ceinture circulaire à l'image de la Ligne jaune de Londres. Mais cela demande une vision du futur qui est totalement absente de nos songeurs. Salutations cordiales.
Jacques Vandersleyen, Lévis