Le député caquiste de Granby, François Bonnarde

Une stratégie à la Maurice Duplessis

La CAQ est à la recherche d'une identité pertinente. Une opération qui passe par un visuel plus accrocheur, semble-t-il. Le bleu prédominant évocateur de belles valeurs québécoises... Un logo devant susciter un punch aussi réussi qu'un sigle de Coca-Cola! Et toute cette «caqueterie» nationaliste prônant une action politique plus revendicatrice dans un cadre fédéraliste.
M. François Legault jadis péquiste ayant délaissé une indépendance draconienne se fait l'apôtre d'une stratégie à la Maurice Duplessis s'articulant dans les méandres de la négociation avec Ottawa. Plus de fermeté et de vigueur dans les demandes, dit le chef Legault. C'est un calque fidèle de la défunte Union nationale jouant un rôle de chien garde de la fameuse autonomie provinciale laquelle impose de la vigilance constante et un équilibre de liberté d'action... à recentrer sans cesse dans cette dynamique fédéraliste. La CAQ tente désespérément de justifier sa raison d'être en quête d'une trouvaille qui mobilisera la nation québécoise et sa spécificité... On est dans la joute verbale de la flexibilité et ces nuances changeantes qui accentuent l'indifférence. CAQ et PQ sont des partis presque périmés! Le Québec de 2015 ne se laisse plus séduire par des mots redondants.
Douglas Beauchamp, Québec